Après une année blanche due à la crise sanitaire, du 15 au 18 juillet, le Jumping International de Dinard est de retour dans toute sa splendeur sur le mythique Stade du Val Porée décoré de rose pour l’occasion.

Au cours des quatre prochains jours, près de 350 chevaux et plus de 200 cavaliers, dont une cinquantaine parmi les meilleurs du monde, venus de 23 nations différentes, auront le plaisir de s’affronter sur 26 épreuves de niveaux 1*, 3* et 5* et jeunes chevaux de 7 ans, réparties entre la carrière en sable et le terrain d’honneur en herbe.

Les concurrents du CSI3* ont été les premiers à fouler la piste en herbe ce matin lors de l’épreuve au chronomètre à 1,45m, parrainée par Les estivales de l’équitation.

Parmi les 45 couples au départ, l’irlandais Dermott Lennon, associé à sa jument de 12 ans MJM Pursuit, s’est imposé en un temps de 69’’73. Enchanté de ce résultat pour sa première participation au concours breton après 18 heures de voyage en ferry, le cavalier déclarait : « d’habitude je suis cette compétition à la télévision, car à cette date je suis en pleine préparation pour le concours international de Dublin qui est très important pour nous. Je suis ravi d’être là cette année. Je suis venu avec 4 chevaux : 2 sept ans pour le CSI YH et 2 pour le CSI3*. » la française Margaux Rocuet s’est classée à la 2e place avec un chrono de 70’’60. La cavalière, basée aux écuries familiales de Saint Helen (22), était aux commandes de sa jument de 8 ans, Dubai du Cèdre, vice-championne de France des 7 ans en 2020. « C’est une guerrière, elle donne tout pour le cavalier, je l’imaginais très bien sur ce terrain en herbe. Elle a survolé les difficultés avec beaucoup d’aisance. »

Jérôme Guéry en grande forme dans le Prix de la Laiterie de Montaigu (CSI5*)

Le temps fort de la journée, réservé à l’élite mondiale engagée dans le label 5*, se tenait en fin d’après-midi sur le terrain d’honneur en herbe, avec le soutien de la Laiterie de Montaigu. Pour les 43 couples au départ, l’objectif était de ne pas bousculer une seule barre sur la première phase du parcours tracé par le chef de piste international Jean-François Morand, puis de boucler le reste du tour le plus rapidement possible pour l’emporter.

A ce petit jeu, c’est le belge Jérôme Guéry, aux commandes de Eras Sainte Hermelle, étalon SBS de 9 ans, qui s’impose en un temps de 32’’60. Pour le cavalier, sur le point de s’envoler pour représenter son pays aux Jeux olympiques de Tokyo « tout a fonctionné comme prévu, j’avais fait mon plan à la reconnaissance, c’est-à-dire aller vite mais ne pas dégrader mon cheval car c’est le premier jour de compétition. Il a été très à l’écoute, je suis enchanté de ce résultat. » En seconde position, Mathieu Billot, lui aussi retenu pour défendre les couleurs de la France à Tokyo, aura tenu la tête de l’épreuve pratiquement jusqu’au bout avec sa jument Ilena S. Il concède la victoire pour deux dixièmes de secondes (32’’67). « C’était une épreuve très agréable, Dinard est un concours magnifique, nous sommes ravis d’être là. L’organisation est parfaite, la piste aussi. Ilena vient de gagner deux épreuves ranking à Saint Tropez, elle a encore sauté magnifiquement bien, tout va bien. » La 3ème place revient à la jeune norvégienne Kim Emmen, 26 ans, en selle sur Warriors Glory, avec un chrono de 32’’69, qui se disait ravie de ce premier déplacement à Dinard.