logojumpingdinard2016

Luca Maria Moneta, chrono gagnant

Pour cette entrée en matière du CSI 5*, les tribunes étaient déjà prises d’assaut par un public passionné et enthousiaste devant ce plateau de cavaliers internationaux des plus relevés.

 Dans cette épreuve d’ouverture à 145cm en deux phases aux couleurs de la marque Alvalle, le jeu consistait, pour les 36 couples en présence, à boucler une première partie du parcours sans faute dans un temps imparti, puis, dès le n°6 franchi, à signer le chronomètre le plus rapide jusqu’à la ligne d’arrivée en restant bien sûr sans faute.

Certains cavaliers ont pris le parti de faire découvrir le théâtre des opérations à leurs chevaux, d’autres au contraire auront délibérément joué le chronomètre pour tenter de décrocher une place d’honneur. Si 16 des couples engagés signent un parcours sans faute, la victoire revient à l’italien Luca Maria Moneta, aux commandes de son fidèle hongre westphalien de 13 ans, Connery. Avant dernier à prendre le départ, il boucle la seconde phase du parcours en un temps gagnant de 31″99. « Je suis très content car je suis juste un peu plus rapide que les autres, et cela m’a suffit pour remporter cette première épreuve. Connery et moi nous formons un très bon couple, nous nous connaissons par coeur, j’ai fait beaucoup d’épreuves avec lui, j’ai vu que l’épreuve se courait vite, j’ai décidé de tenter la victoire. Je préfère essayer de gagner et risquer de faire une faute, plutôt que d’être sans faute sans être au classement. Il a tout donné. »

Demain, Connery sera à nouveau engagé dans l’épreuve de vitesse soutenue par le Conseil départemental d’Ille et Vilaine à de 12h15.

La cavalière américaine Beezie Madden, associé à Breitling LS, qui s’était installée en tête dès son passage en seconde position de l’épreuve avec un chrono de 32″47, doit finalement se contenter de la seconde place. Très satisfaite de son cheval de dix ans, la cavalière l’affirmait, elle n’aurait pas été plus vite si elle avait su que l’italien allait descendre son chrono. « Pour moi c’est un début de compétition très encourageant. »

En troisième position, le français Jérôme Hurel, en selle sur Urano, boucle la seconde phase du parcours en un temps de 32″57. « C’est la mise en route, je suis satisfait d’Urano qui a parfaitement fait son job, demain il sera dans l’épreuve au chrono à 145cm (aux couleurs du CRE de Bretagne, programmée à 16h45).